Le premier rendez-vous…

 

 

Que ce soit lors du premier rendez-vous ou des suivis, on ne reçoit pas de la même façon des adultes…

… et des enfants et adolescents.

Pour les adultes

 

Après de multiples tergiversations, vous avez franchi le premier pas et vous vous interrogez… comment se passera ce premier rendez-vous chez le psy ?

 

La première rencontre est un moment singulier où psy comme patient vont avoir à décider s'ils ont envie de travailler ensemble.

Lors de ce premier entretien, vous êtes invités à vous exprimer librement sur ce qui vous amène à faire cette démarche : votre histoire, vos souffrance, vos attentes… C'est aussi le moment pour vous de faire part de vos questionnements quant à ce que le professionnel que vous rencontrez peut vous proposer, quant à ce que vous pouvez attendre, quant à la manière dont les choses vont se dérouler pour vous, sur ce que vous pouvez attendre d'une prise en charge psychothérapeutique…

 

Pour le psy qui vous reçoit, c'est le temps d'entendre votre demande, ou de vous aider à la formuler, de déceler vos motivations et de décider s'il peut vous aider ou s'il ne vaut pas mieux vous orienter vers un autre professionnel qu'il jugera plus compétent. C'est aussi le temps pour lui d'ébaucher une proposition de suivi.

 

La première consultation est l'occasion de vous délivrer quelques informations quant au cadre de la prise en charge : fréquence, montant des honoraires, les règles quant à la régularité / les absences, les jours et les heures de vos séances…

 

Cependant plusieurs séances peuvent être nécessaires avant de décider d'un type de prise en charge. Ce temps préliminaire est nécessaire.

Pour les enfants et les adolescents

 

La prise en charge des enfants et des adolescents présente quelques particularités… Les enfants (surtout) et (dans une moindre mesure) les adolescents sont rarements porteurs d'une demande de soin. Cette dernière est souvent le fait de la famille ou de l'équipe scolaire. De surcroît, lors de la première consultation (à tout le moins), les enfants viennent accompagnés de leurs parents.

 

Alors, comment peut se passer cette première consultation ?

 

La première consultation comprend (le plus souvent) deux phases : l'une où les parents et l'enfant sont reçus ensemble et où, en général, les parents expliquent la raison de la consultation, leurs inquiétudes, leurs questions ; la deuxième phase est celle où l'enfant se trouve seul face au psychologue et est lui aussi invité à s'exprimer sur sa présence ici…


Selon son âge et sa maturité, l'enfant sera reçu seul en premier ou après l'entretien avec ses parents (entretien auquel il participe). Les jeunes enfants peuvent éprouver le besoin d'être d'abord accompagnés par leurs parents pour le premier rendez-vous avant de pouvoir rester seuls.
Un adolescent est reçu d'abord seul dans un premier temps. Ses parents ensuite, s'ils sont là.

Dans tous les cas, cette première consultation est l'occasion de dresser un premier petit « bilan » et de voir si oui et comment une prise en charge peut voir le jour. Les enfants (dans la mesure du possible, en fonction de leur âge et de leurs capacités de séparation) et les adolescents seront ensuite reçus seuls.

 

Comme pour l'adulte, la première consultation peut s'accompagner au besoin d'autres entretiens pour mieux cerner la demande et les besoins de l'enfant et de l'adolescent.

 

Et si l'enfant ne parle pas ?

On imagine souvent qu'une thérapie (ne) passe (que) par la parole… Et pourtant…

Il n'est pas nécessaire qu'un enfant parle pour pouvoir être reçu par un psychologue : de nombreux outils peuvent être utilisés pour l'aider à exprimer et travailler sa souffrance : dessin, peinture, modelage, jeux de société ou de rôle…

Un enfant sent et souffre, et ce, même avant sa naissance ; s'il ne peut parler, il peut cependant l'exprimer à sa façon : changement de comportement, régressions quant à ce qui semblait acquis, colères, perte d'appétit, insomnies, pleurs itératifs, angoisses, perte de poids…

 

Ainsi, il nous est possible de recevoir des bébés avec leurs parents.

 
Et la place des parents ?

Parce qu'ils sont ceux accompagnent l'enfant depuis son plus jeune âge, qu'ils en sont responsables et imprègnent fortement sa vie, intégrer les parents à la prise en charge de leur enfant est indispensable, autant pour eux que pour leur enfant.
Un enfant qui souffre ne vit pas seul, sa souffrance peut aussi engager celle de sa famille et inversement : une famille où un ou des membres de la famille souffre(nt) (parents, frères, sœurs…) peut entraîner des souffrances chez tel ou tel enfant.
L'enfant est donc à prendre en compte avec son environnement afin que les uns et les autres soient accompagnés et aidés au mieux.

Ainsi, les parents sont toujours reçus lors de la première consultation et ils seront encore reçus par la suite : à la demande du psychologue, à leur demande, à celle de l'enfant…
Ces moments seront l'occasion pour eux de partager leurs remarques, des constatations qu'ils peuvent faire sur l'avancée de leur enfant, ses changements de comportement, formuler leurs questions… Ces moments seront aussi l'occasion de faire le point avec le professionnel sur le cheminement de l'enfant et ils peuvent être thérapeutiques à eux seuls.

CONSULTER :

À compter de mai 2019 : 27,  passage du désir 75010 Paris

Métro : Château d'Eau (l. 4), Strasbourg-Saint-Denis (l. 4, 8 et 9), Gare de l'Est (l. 4, 5 et 7,  transilien).

 

ME JOINDRE :

 

Blandine Berthet : 06 26 25 62 30

  • Wix Google+ page
  • LinkedIn Social Icon

Copyright © 2020 Blandine Berthet

Tous droits réservés.

Psychologue Paris 20, psychothérapeute Paris 20, psychanalyste Paris 20, EMDR Paris 20