L'EMDR

 

EMDR : Eyes Movement Desensibilisation and Reprocessing, ou : désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires…

 

Guérir par les mouvements oculaires… L'EMDR a de quoi surprendre, elle porte avec elle comme des relens chamaniques, de rebouteux… L'EMDR, c'est étrange…

 

Et pourtant, l'EMDR est avant tout une méthode destinée avant tout aux états traumatiques, que ceux-ci soient anciens ou récents, qu'il n'y ait eu qu'un seul traumatisme ou de multiples traumatismes : violences physiques, psychologiques ou sexuels, accidents, maladies graves, attentat…

Le concept de « trauma » est cependant bien plus large qu'usuellement : tout souvenir qui entrave et empêche la vie de suivre son cours.

Ainsi l'EMDR peut s'adresser à toute personne qui se sent encombrée par son passé et sent que ça l'entrave.

Qui ?

 

L'EMDR s'adresse a priori à toute personne qui en fait la demande, du plus jeune au plus âgé. Il est possible pour des enfants et même pour des bébés de consulter en EMDR.

 

La prise en charge des enfants en EMDR étant spécifique, je ne reçois les enfants qu'à partir d'une dizaine d'années (selon la maturité de l'enfant), pas avant.

Certains thérapeutes EMDR ont suivi une formation spécifique à la prise en charge des plus jeunes qui les rend plus apte à pouvoir appliquer la méthode EMDR avec eux.

De nombreuses difficultés peuvent bénéficier d'une prise en charge en EMDR : les souvenirs traumatiques, les processus dissociatifs, mais aussi les phobies (et un certain nombre de troubles anxieux)…

Tout trouble ayant un lien avec un souvenir traumatique est susceptible de connaître un allègement avec l'EMDR.

Néanmoins l'EMDR reste surtout efficace et connu dans la prise en charge du psychotrauma.

Comment se passe la thérapie ?

 

Il existe plusieurs étapes dans une prise en charge EMDR, et chacune peut requérir plus ou moins de temps.

Comme dans toute psychothérapie, il n'y a pas d'avancée linéaire.

 

On prête souvent à l'EMDR des résultats miraculeux…

Cela peut être vrai pour des traumas uniques, bien limités dans le temps, comme un accident ou une agression : quelques séances peuvent suffire. Le travail peut en revanche se révéler bien plus long avec des personnes au passé difficile et douloureux — comme toute autre démarche psychothérapeutique.

 

Comme toute thérapie, l'EMDR requiert un temps de préparation, notamment pour identifier les différents problèmes et événements sur lesquels vous souhaitez travailler.

Ces souvenirs sont ensuite traités les uns après les autres, au fil des diverses séances.

Au début de chaque séance d'EMDR, il vous sera demandé de vous concentrer sur le souvenir en question, les pensées, les sentiments, sensations, émotions… qui y sont associés et commenceront alors les stimulations bilatérales alternées (SBA).

Ces stimulations bilatérales alternées sont le plus souvent des mouvements oculaires de droite à gauche (en suivant les doigts de votre thérapeute, ou une baguette), mais elles peuvent être aussi des tapotements alternatifs (tapping), des sons, des vibrations…

Elles visent à solliciter de manière alternative les deux moitiés du corps et donc les deux hémisphères cérébraux, selon une théorie qui veut que cela permet de mieux activer (notamment) les différents réseaux de souvenirs, de désincruster le(s) souvenir(s) encrypté(s) et de leur permettre de créer des liens qui n'ont peut-être jamais pu se faire, ou tisser de nouveaux liens, mettant en jeu, ouvrant de nouveaux réseaux associatifs.

À la fin de chaque série de SBA, pendant lesquelles vous avez juste à laisser venir ce qui vous vient, comme cela vous vient (pensées, émotions, sentiments, sensations…), sans parler, il vous sera demandé de prendre une respiration et de dire ce qui est là, spontanément. Et la séance se poursuit.

 

Une séance d'EMDR peut se révéler ainsi particulièrement éprouvante.

Le souvenir perturbateur sera travaillé jusqu'au moment où il ne vous dérangera plus, jusqu'à ce qu'il soit devenu un simple souvenir parmi les autres souvenirs, toujours là, mais qui n'empêche plus de vivre.

Le traitement d'un souvenir peut prendre plusieurs séances comme il est possible de retraiter plusieurs souvenirs en une seule séance.

L'EMDR à Paris 10

 

Une séance d'EMDR peut durer entre 45 minutes et 1 h 30.

En général, la fréquence des séances est hebdomadaire.

 

S'il est possible de ne prendre que deux ou trois séances pour travailler un traumatisme unique, isolé, l'EMDR ne dure par ailleurs pas nécessairement moins longtemps que d'autres formes de psychothérapie. Une prise en charge en EMDR dure le temps… qu'elle doit durer.

Informations pratiques

CONSULTER :

27,  passage du désir 75010 Paris

Métro : Château d'Eau (l. 4), Strasbourg-Saint-Denis (l. 4, 8 et 9), Gare de l'Est (l. 4, 5 et 7,  transilien).

 

ME JOINDRE :

 

Blandine Berthet : 06 26 25 62 30

Sessions are also available in English.

  • Wix Google+ page
  • LinkedIn Social Icon

Copyright © 2020 Blandine Berthet

Tous droits réservés.

Psychologue Paris 20, psychothérapeute Paris 20, psychanalyste Paris 20, EMDR Paris 20